Les attentes insatisfaites

Depuis toujours les éditeurs de presse rêvent de fournir à chacun de leurs lecteurs un journal personnalisé et sur mesure. Un journal fonction de leurs préférences, qu’elles viennent de déclarations explicites ou de données implicites (comportementales).

De nos jours, avec la démultiplication croissante des sources d’informations, la demande des lecteurs est de plus en plus forte pour donner la priorité à leurs sujets d’intérêts et chroniqueurs préférés. Cette demande n'a pas été réellement satisfaite par les éditeurs de presse ces dernières années. C’est une des raisons majeures pour laquelle les lecteurs ont abandonné la presse traditionnelle pour d'autres sources d'information sur Internet. Les applications sur mobiles, tablettes et web comme Flipboard, Feedly, Noowit et SurfBoard sont alors devenus des canaux sollicités pour satisfaire aux attentes.

Avec une différence majeure !

Le contenu personnalisé proposé par ces applications vient presque toujours de sources "non crédibles" ou inconnues, voire elles ont été polluées - par inadvertance ou malveillance - avec des informations erronées ou inopportunes. Quel que soit le cas, le contenu ne provient quasiment jamais du journal en lequel le lecteur a confiance, celui qu’il pourrait avoir acheté en kiosque.

Certains diront que les éditions PDF ou HTML des journaux sont la réponse. D'autres ne veulent pas entendre parler d'une édition digitale. Il est pourtant question d'offrir au lecteur une édition personnalisée qui ne comprend que ce qui est choisi par lui ou pertinent pour lui. Un sous-ensemble de l'information chaude ou froide, disponible au sein de la rédaction, pas l’intégralité indifférenciée, sous forme digitale ou papier.

Un scénario type ?

Le lecteur arrive sur la page d'accueil du site web du journal et sélectionne l'option "Je veux mon propre journal." Il indique certaines de ses préférences sur les thèmes et sujets proposés, ou les chroniqueurs. Ces préférences s’expriment de manière comportementale. Par exemple, sur les jeux, le lecteur va déplacer un curseur sur un axe : pas plus que ça > juste pour le plaisir > passionné > possède un espace dédié. Tous les critères sont alors intégrés dans le système pour être exploités à des fins de personnalisation. Le lecteur peut également déclarer le format de présentation et de lecture souhaité pour son journal digital, ou opter pour une version papier.

Par la suite, le lecteur reçoit un premier e-mail pour lui souhaiter la bienvenue. Avec cet e-mail, le lecteur confirme son adresse e-mail, et est informé d’autres choix de personnalisation qui sont à sa disposition. Puis, à chaque parution, le lecteur reçoit un e-mail contenant un lien personnalisé pour lire son journal digital ou l'informer de son envoi pour la version papier. Pas un journal ! Une édition faite pour lui, avec du contenu choisi qui a été personnalisé et proposé selon ses préférences.

Au sein de chaque édition digitale, le lecteur a la possibilité d'exprimer son opinion et d'interagir sur chaque article, en indiquant par exemple : s’il l’aime ou non, en le partageant avec ses amis sur Facebook… ou modifier son profil, ses préférences et ses options. Durant la lecture de son journal, toutes les actions du lecteur sont enregistrées (liens cliqués, navigation, temps consacré par article ou par page, etc.). De plus, en fonction de son profil, s'affichent des annonces publicitaires pertinentes ou des offres issues de place de marché qui ont été mentionnées dans l’article, ou en relation avec le sujet. Il peut alors sans sortir de son journal, l’ajouter dans son panier et le recevoir à la maison le lendemain .... Le tout en un seul clic !

Les lecteurs qui ont opté pour l'édition papier ne sont pas en reste. L'usage de QR code leur permet d'interagir de manière quasi similaire à la version digitale.

Et ensuite ?

Toutes ces informations alimentent le système et renforcent la connaissance du lecteur/consommateur pour une personnalisation toujours plus fine et efficiente. Toutes ces informations peuvent être croisées et utilisées pour déterminer, selon des critères définis, la progression du lecteur/consommateur dans le parcours client de l'éditeur.

Ainsi, selon le statut du lecteur/consommateur, l'éditeur pourra développer un ensemble d'actions au sein de campagnes planifiées et automatisées.